Vacances apprenantes dans l'académie d'Aix-Marseille

L'opération vacances apprenantes repose sur plusieurs dispositifs allant de l'école ouverte à des séjours en colonies de vacances, dans le respect des consignes sanitaires. Objectifs et points communs ? Le renforcement des apprentissages, la culture, le sport et le développement durable.

Face à la persistance des enjeux de la crise sanitaire et dans le prolongement des actions menées dans le cadre de la continuité pédagogique, l’opération Vacances apprenantes est reconduite pour les vacances d’été 2021. Les vacances apprenantes ont pour objectifs d’assurer la consolidation des apprentissages et de contribuer à l’épanouissement personnel des jeunes à travers des activités culturelles, sportives et de loisirs, encadrées par des professionnels.

L'opération vacances apprenantes repose sur plusieurs dispositifs allant de l'école ouverte à des séjours en colonies de vacances, dans le respect des consignes sanitaires. Les points communs ? Le renforcement des apprentissages, la culture, le sport et le développement durable.

 

Ecole ouverte pour l'été 2021

Le dispositif École ouverte permet d'accueillir dans les écoles ou les établissements des jeunes qui ne quittent pas leur lieu de résidence pour leur proposer un programme équilibré associant renforcement scolaire et activités sportives et culturelles au sens large.

Il répond à cinq enjeux : 

  • Proposer en matinée des activités visant à renforcer les compétences scolaires des élèves, notamment dans l'acquisition des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter et respecter autrui ;
  • Proposer l'après-midi des activités culturelles, sportives et de découverte de la nature, en lien avec les enjeux contemporains climatiques et de biodiversité ;
  • Offrir des temps d'actions collectives partagées pour renouer des liens sociaux ;
  • Intensifier l'articulation avec les associations complémentaires de l'école, les partenaires jeunesse et sport, les centres de loisirs, mini-séjours et colonies de vacances pour donner une ambition collective à cette période de l'été ;
  • Renforcer le lien avec les familles, qui a pu être affecté pendant la crise. Pour les familles inquiètes du niveau scolaire de leur enfant après cette période, École ouverte doit aussi être l'occasion de les rassurer et de les accompagner dans le suivi du projet scolaire de leur enfant.

 

Durant l’été 2021, parmi les dispositifs « Ecole ouverte », on peut noter les projets « Ecole ouverte buissonnière » (séjour en zone rurale), « l’été du pro » (en lycée professionnel) et une nouvelle opération "Mon patrimoine à vélo".

 

École ouverte buissonnière : des séjours en zone rurale du CP à la terminale

Afin de sensibiliser les élèves au développement durable, des séjours en zones rurales pourront être organisés dans le cadre du dispositif École ouverte.
Il sera ainsi donnée la possibilité aux élèves de partir à la campagne ou en zone littorale, à la découverte de la nature et du patrimoine local, ou de partir en mini-camps sous tente avec son école ou son établissement.
Ces séjours seront aussi l'occasion pour les élèves d'être confrontés à des conditions de vie les amenant à des prises de responsabilité favorables à une plus grande autonomie.

 

L'Été du pro : l'École ouverte pour les lycées professionnels

Parmi les lycéens, les élèves des lycées professionnels sont un public à privilégier du fait de la grande difficulté de travailler les enseignements professionnels pratiques et du décrochage constaté durant la période de confinement. 

"L’Été du pro" pourra notamment cibler les élèves :

  • inscrits dans un cycle de formation professionnelle en 2020/2021, dans le but de renforcer les aptitudes et compétences professionnelles et/ou générales ;
  • n’ayant pas obtenu leur diplôme professionnel à la session d’examen de juin 2021 et pour lesquels le jury de délibération propose une présentation à la session de septembre 2021 ;
  • en fin de parcours en voie professionnelle, dans une perspective de préparation d’une insertion professionnelle, d’une poursuite d’études y compris vers l’enseignement supérieur en lien avec les campus ou d’un contrat d’apprentissage ;
  • souhaitant découvrir une nouvelle filière professionnelle dans le cadre d’un projet de réorientation envisagée ou bénéficier d’une découverte des métiers, notamment pour des collégiens, issus de troisième prépa métier.

 

Mon patrimoine à vélo

Mon patrimoine à vélo est, à l'été 2021, une nouvelle opération qui consiste à organiser, dans le cadre d’un dispositif Ecole ouverte, des excursions à vélo afin d’aller à la rencontre de son patrimoine culturel ou naturel, matériel ou immatériel. Ce projet, qui associe l’éducation physique et sportive, l’éducation artistique et culturelle et l’éducation au développement durable, se décline localement avec le soutien des clubs sportifs, mais également du secteur touristique et culturel et des collectivités territoriales. Les excursions à vélo peuvent être proposées sur la durée d’une journée ou sur un séjour plus long d’une à deux semaines, en fonction de l’âge des élèves concernés.

 

Ecole ouverte dans l'académie d'Aix-Marseille

Grâce à l’engagement de plus de 138 écoles, collèges et lycées, se sont près de 6 800 élèves de l’académie qui vont bénéficié du dispositif école ouverte pendant l’été 2021.

Une attention particulière a été portée aux établissements situés en éducation prioritaire ou dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ainsi que pour les lycées professionnels (dispositif Ecole ouverte « l’Eté du pro »).
Chaque session était organisée sur une semaine (généralement de 5 jours consécutifs) en juillet et/ou en août. Les sessions comprennaient différentes activités, selon le dispositif développé : renforcement scolaire, activités culturelles, sportives, de nature, temps collectifs...

 

Les dispositifs école ouverte dans les écoles de l’académie

Dans le premier degré, 74 écoles de l’académie ont organisé des projets Ecole ouverte au profit de plus de 2 700 écoliers et grâce à la mobilisation de 262 enseignants et celle des partenaires.
Parmi les projets Ecole ouverte, 18 « Ecole ouvertes buissonnières » ont permis l’organisation de séjours en zones rurales.

 

 

Nombre d’écoles engagées dans le dispositif

Alpes-de-Haute-Provence

1

Hautes-Alpes

6

Bouches-du-Rhône

42

Vaucluse

25

Total

74

 

Ecole ouverte dans les collèges et lycées de l’académie

64 collèges et lycées sont engagés dans le dispositif « Ecole ouverte ».
Ce sont ainsi 89 sessions « Ecole ouverte » qui ont été organisées au profit de près de 4 134 collégiens et lycéens.

 

 

 

Dispositif « Ecole ouverte »

Dispositif « École ouverte buissonnière »

Dispositif « l'Été du pro »

Dispositif "Mon patrimoine à vélo"

Nombre total d’établissements engagés

Alpes-de-Haute-Provence

2

/

/

 

2

Hautes-Alpes

4

1

/

 

5

Bouches-du-Rhône

38

5

4

3

50

Vaucluse

4

3

/

 

7

Total

48

9

4

3

64

 

Présentation des dispositifs par département

Alpes de Haute-Provence

Dans les écoles (1er degré)

  • 1 écoles impliquée dans le dispositif "Ecole buissonière"
  • 36 élèves bénéficiaires

Dans les collèges et lycées (2nd degré)

  • 2 établissements impliqués dont :
    • 1 collège relève de l’éducation prioritaire ou d’un Quartier prioritaire de la politique de la ville (40%),
    • 1 cité scolaire,
  • 3 sessions organisées dont 1 en juillet et 2 en août
  • 104 élèves bénéficiaires

 

Hautes-Alpes

Dans les écoles (1er degré)

  • 6 écoles porteuses de dispositifs « Ecole ouverte » organisés fin août 
  • 88 élèves bénéficiaires

Dans les collèges et lycées (2nd degré)

  • 4 établissements impliqués dont :
    • 3 collèges
    • 1 cité scolaire
  • 8 sessions organisées dont 3 en juillet et 5 en août
  • 164 élèves bénéficiaires

 

Bouches-du-Rhône

Dans les écoles (1er degré)

  • 42 écoles impliquées dont 25 en éducation prioritaire (60%)
  • 1 5476 élèves bénéficiaires et 145 enseignants mobilisés
  • 55 sessions dont 7 « Ecole ouverte buissonnière » et 1 "Patrimoine à vélo"

Dans les collèges et lycées (2nd degré)

  • Sur les 42 établissements impliqués :
    • 29 collèges, 1 Section d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA), 6 lycées professionnels et 6 lycées généraux et technologiques.
    • 32 établissements relèvent de l’éducation prioritaire ou des Quartiers prioritaires de la politique de la ville (82%).
  • 67 sessions organisés dont 26 en juillet et 412 en août
  • 3 593 collégiens et lycéens du département bénéficient de ces dispositifs parmi lesquels :
    • 2792 collégiens dont plus de 70% scolarisés dans collèges d’éducation prioritaire
    • 801 lycées dont plus de 395 lycéens professionnels

 

Vaucluse

Dans les écoles (1er degré)

  • 25 écoles impliquées dont 10 en éducation prioritaire (66%)
  • 1035 élèves bénéficiaires et 87 enseignants mobilisés
  • 10 projets « Ecole ouverte buissonnière »
  • Une mobilisation de nombreux partenaires : communes, centres socio-culturels, centre de vacances, associations, musées...

Dans les collèges et lycées (2nd degré)

  • Sur les 7 établissements impliqués :
    • on dénombre : 6 collèges et 1 lycée professionnel
    • 6 établissements relèvent de l’éducation prioritaire (85,7%)
  • 11 sessions organisées dont 6 en juillet et 5 en août
  • 273 élèves du Vaucluse bénéficient de ces dispositifs parmi lesquels :
    • 243 collégiens d’éducation prioritaire
    • 30 lycéens professionnels

 

Les colonies apprenantes

Les "Colonies apprenantes" se dérouleront pendant les congés d’été : du 7 juillet au 31 août 2021.

Labellisés par l’Etat, ces séjours ouverts à toutes les familles associent renforcement des apprentissages et activités de loisirs autour de la culture, du sport, du développement durable.
Une aide de l’Etat pouvant atteindre 80 % du coût du séjour (plafonnée à 400 € par mineur et par semaine) sera versée aux collectivités partenaires pour permettre à 250 000 enfants et jeunes de partir dans ces séjours labellisés.

Les publics prioritaires seront les enfants et les jeunes scolarisés (3 à 17 ans), en priorité mais non exclusivement domiciliés en quartiers politique de la ville ou en zones rurales, issus de familles isolées ou monoparentales ou en situation socio-économique précaires ou enfants en situation de handicap ou enfants de personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou de familles ne disposant pas de connexion Internet suffisante pour l’enseignement à distance. Une attention particulière sera donnée aux mineurs accompagnés par la protection de l’enfance.

Pour explorer les colonies apprenantes partout en France, le site education.gouv.fr propose une plateforme pour retrouver toute l’offre.