Le service départemental à la jeunesse, à l’engagement et aux sports : nouveau service de la DSDEN13

Dans le cadre de la réforme de l’organisation territoriale de l’État, le Service départemental à la jeunesse, à l’engagement et aux sports (SDJES) a été créé au sein de la DSDEN13.

Recherchez par mot-clés

Sport DSDEN13

La mise en place du SDJES consacre l’adossement au niveau départemental des politiques de la jeunesse et des sports à celles du ministère de l’Éducation nationale.

Objectif de la réforme et de la création du SDJES au sein de la DSDEN13

La création du SDJES au sein de la DSDEN13 doit :

  • Renforcer la continuité éducative entre les temps scolaires (l’école) et les temps périscolaires et extrascolaires (les accueils de loisirs, les colonies de vacances, les associations, les clubs sportifs, les animations des communes, les loisirs, etc.) pour une vision complète de l’enfant, de l’adolescent et du jeune au cours de leurs différents temps de vie.
  • Promouvoir une société de l’engagement dont le service national universel (SNU) sera, aux côtés du service civique notamment, un vecteur majeur. 

Présentation du SDJES de la DSDEN des Bouches-du-Rhône

Le SDJES de la DSDEN des Bouches-du-Rhône est composé de deux pôles :

  • Le pôle « jeunesse et vie associative » met en place les politiques publiques relatives aux accueils collectifs de mineurs (contrôle et accompagnement), au brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA), aux projets éducatifs de territoire des communes, à la vie associative et à l’engagement (SNU et service civique)
  • Le pôle « sports » met en œuvre les politiques publiques relatives à la règlementation des établissements d’activités physiques et sportives (APS) et des éducateurs sportifs, mais également à l’accompagnement des clubs et associations sportives dans les champs du sport santé, des sports de nature, de l’emploi sportif ou encore de l’apprentissage de la natation.

Actions communes SDJES et DSDEN13

Le travail en commun entre les équipes jeunesse et sports et celles de l’éducation nationale est déjà bien entamé.

Pour exemple, le SNU dont la promotion est lancée vise à faire le lien entre l’expérience de l’enseignement et celle de l’organisation d’accueils de mineurs et d’activités physiques sportives.

L’objectif de continuité éducative a également déjà pu se concrétiser par l’application de protocoles sanitaires identiques entre l’école et les accueils de loisirs ou encore la mise en route de dispositifs, comme « savoir nager » ou « savoir rouler à vélo », qui pourront se mettre en place à la fois sur le temps scolaire, mais aussi les temps périscolaires (avant l’école, pause méridienne et après l’école) et extrascolaires (le week-end et les vacances scolaires).

 

Pour en savoir plus consulter le site education.gouv