Congés bonifiés

Les fonctionnaires originaires de Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Mayotte et Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint Martin, Saint Barthélémy, Nouvelle Calédonie, Polynésie Française et Wallis et Futuna qui ont gardé pour centre d'intérêts matériels et moraux leur région d'origine, peuvent demander à bénéficier d'un congé bonifié tous les deux ans (24 mois de services ininterrompus).

Celui-ci comprend :

  • la possibilité de disposer de 31 jours maximum de congés consécutifs (samedis, dimanches et jours fériés inclus) ; à titre transitoire, pour les personnels remplissant les conditions antérieures au 5 juillet 2020, possibilité de bénéficier d'un dernier congé de 65 jours consécutifs maximum après 36 mois de services ininterrompus.
  • la prise en charge par l'employeur du transport (aller-retour) en avion du fonctionnaire et, sous conditions, de celui des membres de leur famille : enfant(s) à charge et conjoint ;
  • le versement de l'indemnité de vie chère (majoration du traitement sur la durée du séjour) dont le taux varie en fonction du D.O.M. 

 

Important : règlementairement, les personnels de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sont tenus de faire coïncider leurs congés bonifiés avec la période des vacances scolaires ou universitaires.

Les modalités de demande du congé bonifiés et d'instruction par les services du personnel (Rectorat, DSDEN, établissements d'enseignement supérieur) sont précisées dans la note académique ci-jointe.

Bulletin académique n°869 du 16 novembre 2020