Opération "Levez les yeux !" au fort Saint Nicolas à Marseille

Vendredi 17 septembre 2021, dans le cadre de l’opération « Levez les yeux ! », 3 classes de Marseille ont découvert le fort Saint Nicolas.

L’opération « Levez les yeux ! », initiée en 2019 par le ministère de la Culture et le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, s'inscrit dans le cadre des Journées européennes du patrimoine. L'édition 2021 porte sur le thème « Patrimoine pour tous »,

C'est dans ce contexte que la Délégation académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle, en partenariat avec l’association Acta Vista, a proposé à 3 classes d'élèves marseillais de découvrir le Fort Saint Nicolas :

  • une classe de 3ème prépa métier du lycée professionnel René Caillé
  • une classe de 6ème du collège Clair Soleil
  • 12 élèves de la 6ème à la 5ème, en situation de handicap - Dispositif d'inclusion scolaire du collège Henri Wallon.

Les élèves ont débuté par une visite avec médiation puis ont participé à un atelier collectif « apporte ta pierre à l’édifice » mis en place spécialement pour l’événement.

Des visites du site devraient être mises en place de manière régulière en 2021-2022 pour permettre aux élèves de découvrir ce patrimoine et les métiers de la restauration et de la réhabilitation. Le partenariat avec Acta Vista viendra enrichir l’offre culturelle de l’académie mais également, nourrir le parcours Avenir.

Présentation du fort Saint-Nicolas

Le Fort Saint-Nicolas est un fort surplombant le Vieux Port de Marseille. Il a été édifié de 1660 à 1664 par le chevalier de Clerville, sur ordre de Louis XIV, afin de contrer l’esprit d’indépendance de la ville de Marseille. Il a été classé Monument Historique par arrêté du 14 janvier 1969.

Aujourd’hui, la partie située entre le boulevard Charles Livon et la mer est le bas fort qui a pris le nom de fort Ganteaume en hommage à un ancien vice-amiral, préfet maritime, Ganteaume. Il abrite le cercle militaire avec le mess des officiers. L’autre partie au sud du boulevard est le haut fort qui est également appelé fort d’Entrecasteaux du nom d’un amiral parent du bailli de Suffren, Entrecasteaux. Il est composé de deux enceintes imbriquées. L’ancien moulin à vent est devenu depuis 1954 un monument commémoratif des morts de guerre.

L’accès s’effectue par une porte située à l’Est. La partie centrale du haut fort dépend de l’armée et ne se visite pas. Le haut fort est restauré depuis 2003 par l'association Acta Vista sous l'impulsion de son fondateur Arnaud Castegnede, dans le cadre de chantiers de formation aux métiers du patrimoine. Acta Vista y a aménagé, en 2005, son siège d'activité. En 2009 Acta Vista crée un pôle de formation et d'apprentissage aux métiers du patrimoine bâti ancien et de l'éco-construction.