L’Unité pédagogique régionale de Marseille ouvre ses portes à Polytechnique

Du 27 septembre 2021 au 1er avril 2022, 2 étudiants de l’Ecole Polytechnique effectuent leur stage de formation humaine à l’Unité pédagogique régionale (UPR) de l'enseignement en milieu pénitentiaire de Marseille.

Ils s’appellent Emile et Paul, ils ont vingt ans et sont étudiants à l'école Polytechnique. Depuis le 27 septembre 2021 et jusqu’au 1er avril 2022, ils effectuent dans l’UPR leur stage de formation humaine. Après un job dating fin août durant lequel Lionel Nègre, proviseur de l’UPR, a présenté les missions aux jeunes étudiants fraîchement intégrés à l’X, les deux volontaires ont été accueillis gare St Charles le 27 septembre 2021.

Effectué dans les six premiers mois de la scolarité, cette période est un enseignement à part entière qui participe à la formation académique dispensée à l’Ecole. Elle contribue en effet à préparer les élèves au monde professionnel.

L’objectif principal de cette formation humaine vise à éveiller et développer chez les élèves les compétences relationnelles et humaines indispensables à l’exercice de leurs futures responsabilités d’ingénieurs et de cadres. La découverte des réalités sociales est un aspect important tout comme le développement personnel et intellectuel autres que dans les sciences exactes.
Pour atteindre cet objectif nécessaire et ambitieux, tous les postes offerts dans cette formation humaine donnent aux élèves la possibilité de travailler de manière concrète et au plus près des exécutants, d’opérer en équipe, de prendre des responsabilités d’organisation au sein d’un projet et enfin, d’exercer leur autorité dans le cadre d’une structure hiérarchique.
Placée à dessein en début de scolarité, la formation humaine est conçue comme une « expérience de maturité » en amont de la formation d’ingénieur dispensée par l’Ecole ; maturité obtenue par la réalisation d’une triple rupture géographique, sociologique et intellectuelle avec l’univers des classes préparatoires ou de l’université.

Emile a été accueilli à la Maison d’Arrêt de Draguignan (83) et logé dans la cité scolaire Thomas Edison de Lorgues où il assure un suivi pédagogique des lycéens internes (aide aux devoirs le soir).
Il assiste Sophie Abelsador, responsable locale de l’enseignement, et l’équipe pédagogique de l’Unité locale d’Enseignement afin de :

  • Proposer des actions de médiation scientifique par le biais d’ateliers, de stages, de soutiens scolaires, de conférences ou de rencontres avec des chercheurs de manière à :
    • faire entrer chaque élève acteur du projet dans une relation scientifique avec les phénomènes naturels, techniques et le monde vivant,
    • se distancier d’une vision anthropocentrée du monde,
    • distinguer fait scientifique, opinion et croyances.
      Ces actions d’animation scientifiques passeront par des temps d’expériences ludiques, possiblement contre intuitives et des mises en situation collectives, tout en laissant une place prépondérante à l’échange et à la discussion.  Adaptées à un public non expert, elles seront conçues pour être captivantes, compréhensibles, vivantes et adaptées.
  • Établir un partenariat avec l’animateur du canal vidéo interne (canal 34 de le TV présente en cellule) pour développer la programmation de vidéos, notamment de culture scientifique (mais pourquoi pas littéraire, philosophique, etc.), afin de permettre à la personne en situation de détention (citoyen) d’acquérir, outre les savoirs fondamentaux, les repères et références indispensables à l’exercice de l’analyse réflexive et donc à l’exercice de la responsabilité et de la citoyenneté.
  • Assister l’équipe du pôle enseignement dans ses missions d’ingénierie de formation et de coordination avec les services partenaires.

Paul a été accueilli et logé au centre de détention de Salon-de-Provence. Voici les différentes déclinaisons de son action auprès de la responsable locale de l’enseignement, Armelle Cousin et de l’équipe pédagogique : 

  • tutorat au sein de l’unité locale d’Enseignement
  • animation d’ateliers scientifiques
  • animation d’ateliers de lecture / écriture en lien avec la bibliothèque
  • conception et réalisation de capsules vidéos pour diffusions sur le canal vidéo interne
  • préparation et mise en œuvre de sorties pédagogiques pour les publics permissionnables en lien avec le Service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP).

 

L’Unité pédagogique régionale est ravie d’accueillir ces deux jeunes assistants polytechniciens dynamiques et motivés qui vont, sans aucun doute, beaucoup apporter à tous les professionnels.
Lionel Nègre, proviseur de l’UPR, espère ainsi pérenniser le partenariat avec l’Ecole Polytechnique voire le développer dès l’an prochain en l’étendant à d’autres unités locales d’enseignement. Jusqu’au 1er avril 2022, les deux assistants participeront à toutes les actions mises en place au sein de l’UPR en plus de leurs missions sur sites. Une nouvelle expérience innovante à suivre.