WebAnalytics

 

Actualités de la vie de l'élève

Partager cette page

Interview d'un élu lycéen "pas comme les autres"
Actualités du CAVL

Yacine Rehaiem passe son bac et va donc abandonner son mandat au CAVL ! Avant de le laisser partir, nous avons souhaité qu’il partage avec nous sa longue expérience d’élu lycéen : élu CVL du lycée René Char-Avignon ; 2 mandats d’élu CAVL de la circonscription n°14, représentant académique au CNVL.

 

L'élu doit utiliser les murs comme appuis pour avancer



Yassine
 
 
  • Pourquoi as-tu voulu être membre du CAVL ?

J'ai été sollicité au collège pour organiser un bal de fin d'année. J'avais donc une petite expérience de l'engagement. En arrivant au lycée, j'ai appris qu'il existait une instance de représentation des élèves : le conseil des délégués pour la vie lycéenne. J'ai donc décidé de continuer mon expérience personnelle au sein de cette instance.

 

  • Durant ton mandat, que retiens-tu de tes échecs et de tes réussites ?

Tout d'abord mon échec : quelquefois en tant que lycéen on se sent dépassé par des événements, il est donc difficile de trouver des réponses et de prendre du recul sur sa scolarité.

 

Ensuite ma plus grande réussite : c'est la rencontre humaine. J'ai remarqué qu'il y avait des individus qui savent s'adapter et qui savent apporter de nouvelles reformes pour faire avancer la vie lycéenne.

 

  • Quels sont les projets que tu as proposés ?

Au niveau du CVL, j'ai amélioré l'organisation du carnaval pour mettre le lycéen au centre de l'événement. Ensuite, au Conseil régional des jeunes, il y a eu le rajout du chèque ciné lecture concert qui a été réalisé en groupe. Puis, au niveau académique j'ai voulu développer la communication entre les élus par la création d'une rencontre entre les vice-présidents des CVL au sein d'une même circonscription. Pour finir, au Conseil national de la vie lycéenne, j'ai proposé une idée qui est de valoriser les chaînes locales pour permettre de donner plus de moyen aux CVL afin de faciliter l'organisation de projets au sein d'un lycée.

 

Ces propositions visent à créer des réalisations concrètes pour les lycéens afin de donner du dynamisme et de créer un esprit communautaire dans chaque établissement.

 

  • Quelles difficultés que tu as rencontrées lors de tes mandats ?

La principale difficulté a été l'organisation : savoir assumer ses devoirs d'élèves et assumer ses responsabilités d'élus. J'ai fait certaines choses, j'ai dû occulter certains aspects de mes obligations d'élève. Cependant, j'ai appris des choses, et j'arrive à m'adapter dans certaines situations que je n'apprends pas au lycée. Malheureusement ces apprentissages ne sont pas encore beaucoup reconnus et c'est vrai que je n'ai peut-être pas toutes les compétences que je voulais acquérir pour l'année prochaine donc pour l'enseignement supérieur.

 

  • Pourquoi as-tu renouvelé ton mandat ?

J'ai voulu renouveler mon mandat d'abord pour organiser la transition en équipe : je ne me suis pas présenté seul mais avec mes camarades. Mais aussi représenter l'académie au  conseil national de la vie lycéenne (CNVL) est un aboutissement pour porter cette expérience académique durant 3 ans, au niveau national.

Yassine en interview en présence des élus au CNVL de Nice et de Montpellier

 

  • Le message que tu souhaites transmettre ?

Il faut savoir que la vie lycéenne a été la base d'une construction hasardeuse faite de complexité politique. C'est un processus qui a évolué et qui continue d'évoluer.  Il ne faut surtout pas lâcher face à l'adversité. Quand on est un élu lycéen on se retrouve face à des murs mais il ne faut pas prendre peur mais au contraire les utiliser comme appui pour aller plus loin.

Pour l'année prochaine, il y a une volonté de la part du ministère de l'Education nationale de réaliser un acte 2 de la vie lycéenne, 20 ans plus tard. Je pense que c'est l'occasion pour vous, élus lycéens, de se mobiliser puisqu'il y aura la possibilité de s'exprimer. Ça sera donc le moment d'en profiter pour essayer de s'interroger sur les fondements. Il faut savoir que la vie lycéenne il y a 20 ans a été créée après des manifestations de lycéens donc c'est vrai qu'implicitement celle-ci a été créée avec des objectifs plutôt politiques. Le lycéen  n'a pas été clairement au cœur des enjeux c'est donc pour ça qu'il y a des disparités entre les différentes échelles à savoir entre le CVL, le CAVL, et le CNVL.

Pour lutter contre ça, je pense qu'il faut savoir s'émanciper de ces  contraintes en redonnant une place plus importante au CVL et peut-être, pourquoi pas, pouvoir donner une meilleure légitimité au CAVL.

Mon vœu est que l'acte 2 de la vie lycéenne permette justement de décomplexifier tous ses enjeux.

Propos recueillis par Marion Fiorito,élue CVL du Lycée Vauvenargues et  Cavl 1ère circonscription - Aix Nord, lors de la dernière réunion du CAVL le 28 mai 2013 au CRDP de Marseille.

 

Yassine avec Recteur Dubreuil

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Carte des établissements de France