WebAnalytics

 

Réussite éducative pour tous

Partager cette page

L'éducation prioritaire

La lutte contre les inégalités territoriales constitue une priorité ministérielle et académique. La politique d’éducation prioritaire a pour objectif de corriger l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire par un renforcement de l’action pédagogique et éducative dans les écoles et établissements des territoires qui rencontrent les plus grandes difficultés sociales.

Les réseaux d’éducation prioritaire se déclinent et sont répartis de la façon suivante :

  • Les Rep+ concernent les quartiers ou les secteurs qui connaissent les plus grandes concentrations de difficultés sociales.
  • Les Rep regroupent les collèges et les écoles rencontrant des difficultés sociales plus importantes que celles des collèges et écoles situés hors éducation prioritaire.

Les réseaux sont composés d’écoles primaires dont les équipes travaillent ensemble et en étroite collaboration avec leur collège « tête de réseau ».

 

 

L'éducation prioritaire dans l'académie d'Aix-Marseille

 

L’académie d’Aix-Marseille compte 33 Rep+ et 29 Rep. La majeure partie des établissements et écoles concernés sont situés dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.
En 2017-2018 dans l’académie d’Aix-Marseille, 22 % des écoliers, 21,6 % des collégiens soit 95 446 élèves, étaient scolarisés en éducation prioritaire.

 

 

 

 

Le dédoublement des classes de CP et CE1 en éducation prioritaire

 

Le Président de la République a fait le choix de combattre la difficulté scolaire en soutenant les élèves dès les premières années de l’école primaire. Ainsi, il s’est engagé à dédoubler les classes de CP et CE1 dans l’éducation prioritaire.


L’objectif global dans lequel s’inscrit cette mesure est « 100 % de réussite en CP » : garantir, pour chaque élève, l’acquisition des savoirs fondamentaux - lire, écrire, compter, respecter autrui.


Pour y parvenir, tous les professeurs concernés reçoivent une formation spécifique à ce nouveau contexte d’enseignement.
Le dédoublement des classes de CP et de CE1 en réseaux d’éducation prioritaire (REP et REP+) est progressivement effectué selon le calendrier suivant :

 

 

 

 

Départements

Nombre d’écoles

élémentaires

en REP

Nombre d’écoles élémentaires en REP+

Nombre de classes de CP en REP

Nombre de classes de CP et de CE1

en REP+

Alpes-de-Haute-

Provence

3

0

9

0

Hautes-Alpes

5

0

7

0

Bouches-du-Rhône

67

92

190

685

Vaucluse

14

17

46

131

 

Total académie

89

109

252

816

198

1068

 

Pour la mise en œuvre de cette mesure lors de la précédente rentrée scolaire (2017), le choix opéré consistait à concentrer l'effort là où c'est le plus nécessaire : dans les classes de CP des réseaux d’éducation prioritaire renforcés (REP+), soit 2200 classes au plan national et 366 dans l’académie d’Aix-Marseille.

A la rentrée 2018, la poursuite du déploiement de cette mesure permettra de dédoubler 5400 classes de CP REP et REP+ au niveau national. En effet, aux 2 200 classes de CP en REP+ dédoublées à la rentrée 2017, s’ajoutent les dédoublements de 3 200 classes de REP de cette rentrée scolaire 2018.
En outre, le dédoublement des classes de CE1 en REP+ est largement amorcé environ 1500 classes (soit près de 70%).

Dans l’académie d’Aix-Marseille, le dédoublement des classes de CP et CE1 en éducation prioritaire bénéficie à 1068 classes réparties dans 198 écoles.

 

Pour être pleinement efficace, le dédoublement des classes de CP et de CE1 s’accompagne d’un renouvellement des pratiques pédagogiques dans les classes. Cette dynamique, qui bénéficie à l’ensemble des écoliers, passe en particulier par :
  • une pédagogie structurée, progressive et explicite particulièrement en français et en mathématiques ;
  • une plus forte personnalisation des pédagogies afin de mieux répondre aux besoins de tous les élèves.

 

 

Le label académique "éducation accompagnée"

 

L'académie d’Aix-Marseille a développé le label « éducation accompagnée » qui bénéficie aux écoles et collèges qui ne sont pas labellisés éducation prioritaire mais dont les indicateurs sociaux témoignent de la  nécessité de disposer de moyens supplémentaires au droit commun. Ce label académique intègre l’allocation progressive des moyens et permet aux écoles et collèges concernés de bénéficier de tout ou partie des dispositions prévues dans l’éducation prioritaire. Il constitue une transition entre l’éducation prioritaire et le droit commun. En 2017-2018, il concernait 10 692 élèves, à savoir 6 894 dans les écoles et 3 798 dans les collèges.

 

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Carte des établissements de France