WebAnalytics

 

Les priorités à l'école primaire

Partager cette page

La scolarisation des enfants de moins de trois ans en Vaucluse

Le développement de l’accueil en école maternelle des enfants de moins de trois ans est un aspect essentiel de la priorité donnée au primaire dans le cadre de la refondation de l’école. Plusieurs dispositifs spécifiques ont été implantés en éducation prioritaire à la rentrée 2013.

Bilan du dispositif engagé depuis plusieurs mois

 

Un travail en amont de la rentrée avec les services de l’enseignement et de la Petite enfance des municipalités pour adapter l’aménagement des classes, dortoir, salle d’hygiène ainsi que l’affectation d’ATSEM expérimentés, a facilité la mise en place de ces dispositifs. Ce premier temps fut complété par une action conjointe entre les écoles et les services de la PMI et/ou du LAPE (Lieu d’Accueil Parents Enfants) pour ouvrir le dialogue aux familles.

 

Dans la réalisation concrète de ces dispositifs d’accueil des enfants de moins de trois ans, les enfants ont été accueillis par des adultes co-éducateurs dans les classes. Le temps et l’espace furent pensés et recréés pour s’adapter aux besoins de ces jeunes enfants.

 

Les enseignants se sont rendus disponibles  pour observer chaque enfant d’autant que l’expression verbale est encore peu assurée et demande à être étayée par l’adulte. Le regard est sans doute le premier facteur d’étayage, un regard actif et bienveillant par lequel l’enfant perçoit l’adulte comme témoin de ses trouvailles, de ses tentatives, un regard qui se prolonge par la parole car c’est la parole qui porte sens.

 

Les doudous, sucettes et la propreté n’ont pas constitué des problèmes insurmontables mais plus simplement des questions à anticiper pour laisser aux enfants et aux parents le temps nécessaire à l’évolution de chacun dans le respect de son développement personnel.

 

La séparation parents-enfants s’est opérée dans un temps de transition laissant, là aussi, du temps au temps !

Le constat en avril 2014 révèle la grande satisfaction des parents qui actent l’évolution des enfants en termes de langage oral, de socialisation et d’autonomie.

Pour les enseignants et les ATSEM, les progrès de chacun dans le devenir élève sont objectivement actés dans l’implication des élèves et le plaisir dont ils témoignent. Ce plaisir se confirme dans leur présence chaque jour (90% de présence en mars).

 

Ces dispositifs ont favorisé une entrée dans l’école, apaisée et constructive grâce à l’engagement et à l’expertise des enseignants, des ATSEM et plus largement des équipes d’écoles.

 

 

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Carte des établissements de France