WebAnalytics

 

Santé scolaire et protection de l'enfance

Partager cette page

Jeux dangereux et pratiques violentes

L'attention des responsables éducatifs est régulièrement appelée sur les « jeux » dangereux et les pratiques violentes qui se déroulent au sein des écoles et des établissements scolaires, mais aussi à l'extérieur.
Ces pratiques doivent être à la fois connues et prévenues afin qu'aucun enfant n'en soit victime.

Qu'appelle-t-on « jeux dangereux » ?

 

On en distingue deux types :

  • Les « jeux » de non oxygénation consistant à freiner l'irrigation sanguine du cerveau par compression des carotides, du sternum ou de la cage thoracique pour ressentir des sensations intenses. Les parents peuvent être alertés par des signes physiques inhabituels : traces rouges autour du cou, maux de tête, troubles visuels , bourdonnements d'oreille, fatigue, défaut de concentration ou de mémoire, ou des modifications de comportement : agressivité, isolement, repli sur soi.
  • Les pratiques violentes ou jeux d'agression. Le dénominateur commun de ces jeux est l'usage de violence physique gratuite, généralement par un groupe de jeunes envers l'un d'entre eux que la victime participe de son plein gré ou non. Les parents peuvent être alertés là aussi par des signes physiques : blessures, traces de coups, vêtements abîmés, vols ou des modifications de comportement : anxiété, agressivité, troubles du sommeil, refus d'aller en classe.

 

Que faire pour prévenir ces pratiques ?

 

Être tous vigilants, parents enseignants, permet de prévenir ces pratiques. Informés le directeur de l'école, l'inspecteur de l'Education Nationale responsable de la circonscription ou le chef d'établissement pourront décider d'une intervention intégrée dans le cadre d'une prévention globale des conduites à risques. Les enseignants pourront poursuivre le dialogue avec les élèves et les parents individuellement répondre aux questions de leurs enfants et/ou adolescents.

 

Que faire si mon enfant est victime ?

 

Suite à un incident il vous faut informer le directeur d'école ou le chef d'établissement : celui ci pourra vous conseiller sur les démarches à entreprendre ou faire appel aux personnels de l'Education Nationale spécialisés : médecins, infirmières, assistantes de service social, psychologues scolaires pour prendre en charge votre enfant.

 

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Carte des établissements de France