WebAnalytics

 

Actualités 2014-2015

Partager cette page

Visites de rentrée 2014 du recteur
Actualités 2014-2015

Durant la semaine de rentrée scolaire, le recteur Ali Saïb s’est rendu dans les quatre départements de l’académie à la rencontre des équipes éducatives et des élèves. A chaque étape, il était accompagné de représentants de l’État et/ou des collectivités.

Mardi 2 et mercredi 3 septembre 2014 : Bouches-du-Rhône

Le mardi 2 septembre, le recteur s’est rendu au collège Arthur Rimbaud (Marseille 15ème) qui fait partie des 10 établissements préfigurateurs du « Réseau d'éducation prioritaire renforcé » (Rep+)  de l’académie. Les équipes éducatives ont exposé les dispositifs mis en place qui permettent une fluidité des parcours scolaires et la construction d’un projet d’orientation pour chaque élève : liaison avec le premier degré (conseil écoles-collège), perméabilité collège/SEGPA, projet d’orientation en liaison avec les familles, formation à la citoyenneté...

Le recteur a rappelé que la loi de refondation de l’école donne les moyens d’agir dès le plus jeune âge et de construire les parcours de réussite scolaire en luttant contre les déterminismes sociaux.

 

 

Le recteur s'est ensuite rendu au Lycée Paul Langevin (Martigues). Cet établissement a mis en place des évaluations diagnostics des élèves dès la rentrée scolaire ainsi qu’un un dispositif d’accompagnement personnalisé en 2nde, porté par l’ensemble de l’équipe éducative, afin d’aider chaque élève à construire son parcours scolaire et d’orientation.  Il a rappelé aux élèves de 2nde et 2nde professionnelle  l’importance de se saisir les opportunités de formation et de qualification et de se projeter dès à présent sur leur orientation post-bac.

 

 

Lors des échanges avec les équipes éducatives et les représentants des collectivités territoriales, le recteur a souligné que l’école est un bien commun et que les établissements scolaires sont étroitement liés à leur territoire. La synergie avec les partenaires (collectivités territoriales, associations, monde de l’entreprise...), permet de faire évoluer les pratiques et de répondre collectivement aux besoins des élèves.

 

 

Les travaux d’aménagement réalisés sur des bâtiments du lycée, ayant mis à jour des vestiges archéologiques romains, la visite s’est terminée par l’observation des travaux de fouilles et ainsi que des premières découvertes réalisées.

 

 

La journée du mercredi 3 septembre a commencé par la visite de l’école primaire Parc Kallisté (Marseille 15ème). A l’instar des autres établissements membres des réseaux REP+, cette école a mis en œuvre la scolarisation des élèves de moins de trois ans et bénéficie du dispositif « plus de maîtres que de classes ». Ces deux mesures clés de la refondation de l’éducation prioritaire permettent d’accompagner les élèves dans leurs apprentissages et dans la construction de leur parcours scolaire. Monsieur le recteur a rappelé que, dans un souci d’équité, la politique conduite en matière d’Education Prioritaire consiste à renforcer les moyens dans les établissements qui en ont le plus besoin.

 

 

Le recteur a ensuite échangé avec les personnels porteurs des différents dispositifs éducatifs tels que :

  • le conseil école/collège qui, au-delà de faciliter la liaison CM2/6ème, permet de travailler sur   l'acquisition par les élèves du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
  • l’évaluation par compétences en 6ème (classes sans notes), qui vise à impliquer davantage les élèves en favorisant le dialogue avec les équipes éducatives, notamment sur les objectifs des apprentissages et les progrès (faits ou à faire), et à développer l'auto-évaluation. Le recteur a rappelé que l’évaluation doit permettre de stimuler les progrès. Il a souligné qu’au-delà de l’échange élèves/enseignants et de l’accompagnement quotidien, ce projet implique également une communication claire et régulière auprès des familles afin de rendre l’évaluation lisible.
  • les projets transdisciplinaires : « projet sciences » et « projet opéra ».

 

Le recteur a salué l’implication des personnels de l’établissement et l’engagement de l’ensemble de la communauté éducative dont les collectivités territoriales font entièrement partie.

 

 

 

Jeudi 4 septembre 2014 : Hautes-Alpes et Alpes de Haute-Provence

 

La troisième journée de visites a débuté par le groupe scolaire Anselme Gras à Gap (05). Située au sein d’un quartier bénéficiant d’un contrat urbain de cohésion sociale, cette école compte de nombreux dispositifs visant à répondre aux besoins éducatifs de chaque élève et à favoriser l’ouverture aux familles :

  • Scolarisation des moins de 3 ans,
  • Plus de maîtres que de classes,
  • Une Classe pour l'inclusion scolaire (CLIS),
  • Une Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A).

 

Le groupe scolaire propose également des actions éducatives familiales, conduites avec des associations locales, consistant en des ateliers « parents-enfants » portant sur la littérature jeunesse et le jeu.

Le recteur a souligné que ces dispositifs, mis en place en convergence avec la politique de la ville, renforcent la capacité de l’école à s’ancrer sur son territoire. Au-delà des bénéfices éducatifs (apprentissages, prévention des difficultés et remédiation, développement de l’appétence scolaire...),  ils permettent d’accompagner les familles, de les impliquer dans la vie de l’école et d’établir des relations de confiance durables.

 

C'est à Laragne-Montéglin (05), au collège Les Hauts de Plaine, que la visite s'est poursuivie. Le recteur a eu plaisir à rencontrer  des élèves de 6ème lors d’une séance d’anglais.

Il s’est ensuite entretenu avec les personnels de l’établissement et les membres du conseil école/collège. La relation étroite entre les établissements des 1ers et 2nd degrés  permet aux équipes de prévenir, de repérer et de remédier aux difficultés des élèves. Trois commissions (évaluations, maîtrise de la langue et éducation artistique et sportive) permettent aux établissements du réseau de conduire une action collective cohérente et de mettre en place des projets et des ateliers visant à faire acquérir aux élèves les compétences attendues.

 

 

L’après-midi le recteur s’est rendu dans le regroupement pédagogique intercommunal (RPI) de Bras d’Asse (04) qui scolarise les enfants issus de quatre petites communes rurales.

 

 

Il a échangé sur la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, pour laquelle le Syndicat intercommunal à vocation unique (SIVU) de la vallée de l’Asse (qui a la compétence sur l’organisation des temps périscolaires), a opté pour l’expérimentation d’un après-midi libéré le vendredi.

 

 

Les visites des établissements alpins se sont conclues au sein du Groupe scolaire des Plantiers à Manosque (04) qui bénéficie de dispositifs visant à assurer l’apprentissage des fondamentaux, la réduction des inégalités et l’ouverture aux familles. Lors de sa visite des salles de la maternelle, monsieur le recteur a notamment rencontré les personnels en charge de la scolarisation des élèves de moins de trois ans et constaté les moyens spécifiques mis en œuvre pour l’accueil de ces enfants.

 

Lors de la visite de l’élémentaire, monsieur le recteur a rappelé que le dispositif « plus de maîtres que de classes », dont bénéficie le groupe scolaire, vise à rendre l'école plus juste et plus efficace, de réduire les inégalités en apportant une aide renforcée aux populations scolaires les plus fragiles. Ces moyens supplémentaires contribuent à prévenir les difficultés d'apprentissage des élèves ou d’y remédier si certaines sont déjà installées.

 

Le recteur a souligné que la refondation de l'École de la République, érige l’école comme priorité nationale. Il a salué la collaboration avec la mairie qui a notamment permis, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, de mieux répartir les heures de classe dévolues aux apprentissages fondamentaux sur la semaine et de mettre en place des temps activités périscolaires.

 

 

Vendredi 5 septembre 2014 : Vaucluse

 

La journée de visite des établissements du Vaucluse a commencé par le groupe scolaire Grands-Cyprès à Avignon situé en en Zone de sécurité prioritaire. Le recteur a tout d’abord assisté à deux cours dispensés, auprès des élèves de l’élémentaire, avec un important recours aux outils numériques (tableau Blanc interactif et chariot mobile).

Il a ensuite visité l’école maternelle qui bénéficie du dispositif d’accueil des élèves de moins de trois ans qui participe activement à la volonté d’ouvrir l’école aux familles et d’agir dès le plus jeune âge pour la construction d’un parcours scolaire réussi.

 

 

La journée s'est poursuivie au collège Barbara Hendricks à Orange. Monsieur le recteur a constaté l’ancrage de l’établissement sur son territoire en rencontrant les élèves inscrits dans l’option Provençal. Il a également observé l’ouverture internationale du collège qui comprend une section européenne « italien ». Cette dernière favorise la maîtrise avancée de l’italien et permet aux élèves d’acquérir une connaissance approfondie de la culture de ce pays.

 

 

Pour finir, le lycée des métiers Ferdinand Revoul de Valréas a accueilli le recteur au sein de son restaurant d’application. La visite a permis d’assister à différents ateliers illustrant la richesse des formations proposées par cet établissement aux élèves du bassin (pâtisserie, cuisine, hôtellerie mais également électrotechnique, maintenance des équipements industriels...). Monsieur le recteur a rappelé l’importance du partenariat avec les milieux économiques et professionnels qui contribue activement  à l’insertion réussie des jeunes dans la vie active.

 

 

 

A chacune de ces étapes, le recteur a eu le plaisir d'être accompagné par des représentants de l’État et des collectivités.  Il a souligné l’importance de la convergence des actions de tous les acteurs qui œuvrent à la réussite, à la pérennité et à l’amélioration de ce « bien commun » qu’est l’école de la République.

 

 

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Carte des établissements de France