Education au développement durable

Partager cette page

Des actions inspirantes sur l'écologie et le développement durable dans l'académie d'Aix-Marseille

De nombreux projets inspirants sont développés dans les écoles et établissements de l’académie d’Aix-Marseille.

Projets Aires marines éducatives : réalisé par les écoles Bonneveine et La Roseraie de Marseille et les écoles Louis Marin et La Garde de La Ciotat

 

Une « aire marine éducative » est une zone maritime littorale dont la surface est limitée et qui est gérée de manière participative par les élèves suivant des principes définis par une charte.

Mises en place depuis la rentrée 2017, ces aires marines concernent des classes des écoles qui ont reçu un avis favorable des communes de Marseille et de La Ciotat. Chaque année, ces écoles déposent une candidature pour obtenir un label qui implique les éléments suivants :

  • le choix d’une zone littorale par les élèves ; 
  • le suivi par une personne référente ;
  • la mise en place d’un « conseil de la mer » des enfants.

 

Les écoles s’engagent dans un projet pédagogique et écocitoyen de connaissance et de protection du milieu marin. Chaque classe (des CM1 à Marseille, des CM2 à La Ciotat) est ainsi placée au sein d’une dynamique territoriale faisant appel à l’expertise de l’école et de la commune, ainsi que des associations d’usagers et des partenaires tels que le parc national des calanques ou l’association « Septentrion ».

 

Les élèves en collaboration avec les équipes scientifiques, les référents et les conseillères pédagogiques départementales ont d’abord établi un état des lieux écologique de la zone choisie, identifié des problématiques (déchets, la surpêche, protection de la zone...) et proposé des actions concrètes à mettre en place pour répondre à ces problématiques. La proximité géographique de la zone permet des sorties fréquentes qui prennent différents aspects (sorties sur le territoire, en mer, en palmes masques tubas).

Les classes valorisent leur production lors de journées de restitution chaque année auprès d’autres élèves de l’école, vers d’autres établissements scolaires et en direction d’un public extérieur.

L’enseignante suit le projet sur plusieurs années et organise à chaque rentrée avec ses anciens élèves le transfert des connaissances acquises vers sa nouvelle classe.

 

Pour l’année scolaire 2019-2020, de nouvelles écoles s’inscrivent dans ce processus de labellisation « aires éducatives » dont une aire terrestre.

 

 

Collège Denis Moustier, Gréasque : « Engagé (e) pour un collège durable »

 

Les objectifs de cette action sont d’accompagner des élèves de tous niveaux et des adultes de la communauté éducative, dans des projets dont ils seraient à l’initiative et qui porteraient sur un des 17 objectifs de développement durable proposés par l’ONU.

Le projet est coordonné par un Comité de pilotage réuni tous les deux mois, comprenant des adultes (membres, invités et volontaires) et cinq élèves (quatre représentants élus au CVC + une élue au CD13 jeune commission EDD). Ce comité accompagne et impulse les activités des ateliers éco-citoyens sur la pause méridienne, les projets de classe, les projets divers (Fablab, FSE, vie scolaire, etc.).

La communication interne est une préoccupation majeure. Elle repose sur un affichage clair dans la cour, le site internet du collège pour communiquer en externe et créer un réel engagement à l’échelle du collège par la rédaction des articles pour le site internet du collège et un relai dans la presse locale.

 

Pour en savoir plus sur les projets portés dans le collège : http://www.clg-greasque.ac-aix-marseille.fr/spip/

 

 

Le Projet « ferme urbaine de l’eco-campus Marseilleveyre-Calanques » du lycée Marseilleveyre lycée professionnel des calanques Marseille 

 

Le projet est mis en œuvre sur les territoires :

  • de la cité mixte Marseilleveyre (lycée et collège), qui relève du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse,
  • du lycée professionnel des calanques qui relève du ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

Ces établissements sont géographiquement voisins.  

 

Inscrit dans la durée, il est le point de départ ou d’arrivée de différents projets interdisciplinaires tout au long de l’année.

Il mobilise plusieurs enseignants de différentes disciplines scientifiques, de SES, d’histoire-géographie, d’EMC ainsi que de disciplines plus techniques enseignées au sein du lycée professionnel des calanques, partenaire du projet.

Les agents de restauration et adjoints de laboratoire participent activement au projet.

 

Les actions réalisées concernent le recensement, l’analyse et la protection de la biodiversité du site ainsi que l’appréciation de toutes les conséquences qui en découlent : gestion de l’eau, de l’énergie, analyse de la terre, circuit court, alimentation, gestion des déchets, agro-systèmes sont également étudiés.

L’étude de la culture de la terre sous différentes formes en respectant l’environnement en milieu urbain permet une formation concrète, hors-les-murs, des élèves aux compétences exigibles dans les différents programmes. 

 

De nombreux élèves et enseignants sont impliqués de facto parce que ces problématiques répondent aux nouveaux programmes ou s’intègrent aux projets initiés par les éco-délégués liés à l’actualité.

Télécharger la présentation L’ECO CAMPUS dans un territoire labellisé

 

 

Le projet de formation des Eco-délégués du lycée Auguste et Louis Lumière de La Ciotat

 

Réalisée en partenariat avec l’association « Trésor de nature », la formation est délivrée après l’élection des éco-délégués. Elle est conduite par le CPE et le référent E3D de cet établissement labellisé.

Le programme de formation alterne :

  • découverte du territoire et sorties sur le terrain, organisées en partenariat avec les associations (« Jardins de l’espérance » et « l’atelier bleu »),
  • rencontres des représentants du parc national des calanques sur la thématique de la biodiversité,
  • formations au lycée qui doivent permettre aux éco-délégués de réfléchir à la démarche de projet, d’identifier les moyens d’action offerts par le Conseil de vie lycéenne, de définir plus précisément leur rôle « d’ambassadeur » du développement durable au lycée, enfin, d’envisager les moyens de communiquer sur leur action à l’échelle du lycée et de la ville.

 

Par ailleurs le lycée Lumière et les écoles, collèges, lycées du réseau Garlaban conduisent de nombreuses actions sur la transition écologique.

Téléchargez la présentation

 

 

« Devenons éco-citoyen » : Groupe scolaire privé ORT-Bramson, Marseille

 

En plus des actions classiques, liées à des objectifs de tri des déchets, l’établissement met en place :

  • une « mission solidarité » reposant sur l’ouverture sur le quartier avec la mairie de secteur et le partenariat avec le centre social du quartier de la Capelette afin de venir en aide aux plus démunis et réduire ainsi les inégalités ;
  • une « mission environnement » qui vise à réduire de manière drastique l’utilisation du plastique et ambitionne d’impliquer les parents dans la démarche vertueuse.

 

Le projet concerne tous les élèves de l’établissement et a débouché sur la mise en œuvre d’une démarche globale de développement durable dans le cadre de la labellisation académique. Les actions sont valorisées lors d’événements destinés à donner une reconnaissance symbolique forte à l’engagement des élèves (c’est le cas avec la cérémonie de remise du label au profit de toute la communauté éducative).

 

 

Collège Jules Verne, Le Pontet (établissement REP) : AIME ton collège

 

Le Projet intitulé «A.I.M.E. (Architecture Innovation Mobilité Environnement) ton collège» a été choisi pour recevoir le « Prix du recteur PASS 2019 ». Concernant les élèves de 3ème, il s’est développé dans le contexte des travaux prévus de rénovation de l’établissement.

Il traite des problématiques d’accessibilité aux personnes handicapés, d’isolation, de végétalisation...

Télécharger la présentation

 

 

Collège Alphonse Daudet, Carpentras (établissement REP+) : Plante ton sac

 

Le projet « Plante ton sac » concerne une classe de cycle 3. Cette action lie biodiversité, développement durable et innovation technologique.

Les élèves ont notamment participé à l’édition 2018 du « World Clean up Day », visités un maraîcher qui cultive ses légumes selon le principe de l’agroforesterie. Suite à cela ils ont proposé de réaliser un projet de fabrication de sacs plastiques biodégradables dans lesquels seraient intégrées des graines de plantes mellifères.

Téléchargez la présentation

 

 

Certains de ces projets sont réalisés dans le cadre du dispositif PASS et des cordées de la réussite

Projet Académique Sup'Sciences (PASS) est un dispositif de l’académie d’Aix-Marseille qui vise à développer l’intérêt pour les sciences et l’ambition de poursuivre des études supérieures, en particulier dans le domaine scientifique.

PASS fait partie des est une Cordée de la réussite. A ce titre, il s’adresse aux établissements des réseaux d’éducation prioritaire ainsi qu’aux établissements situés en zones de revitalisation rurale de notre académie.

Pour en savoir plus sur les Les Projets Académiques Sup'Sciences (PASS)


 



 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Carte des établissements de France