WebAnalytics

 

Actualités Europe et international

Partager cette page

Programme de mobilité professionnelle entre les académies d'Aix-Marseille et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima
Actualités Europe et international

Jeudi 19 Octobre 2017, le consulat général de France à Tanger a célèbré les premiers élèves bénéficiant du programme de mobilité professionnelle entre la France et le Maroc. Ce programme s’inscrit dans les accords Euro – Méditerranée, et notamment dans le « 5+5 » associant 10 pays du nord et du sud de la Méditerranée, dont le Maroc et la France.

 

4 élèves du lycée hôtelier de Marseille terminent en ce moment un stage de 7 semaines :

  • en cuisine au Banyan Tree, un hôtel de grand luxe situé à Tamouda Bay, pour Merwane et Thomas,
  • en Service/Restaurant à l’hôtel Mercure d’Al Hoceima pour Julien et Dimitri.

Ils préparent un baccalauréat professionnel, diplôme plébiscité en France par les recruteurs. Au Maroc, cette qualification est toute nouvelle et verra ses premiers lauréats diplômés en juin prochain.

 

L’accueil de jeunes en stage au Maroc pourrait passer pour banal. Mais cette fois c’est très différent et même réellement novateur. Dans la formation professionnelle, les contenus des stages à l’étranger sont évalués par les professeurs du pays d’origine des élèves. A cette fin, les professeurs se déplacent à l’étranger pour constater et évaluer in situ les acquis de leurs élèves.

Pour les 4 élèves marseillais, rien de tel. Ils viennent d’être évalués et notés par leurs maitres de stage marocains et les professeurs des Instituts supérieur d’hôtellerie et de tourisme (ISHT) de Tamouda Bay et d’Al Hoceima. Ces résultats vont être transmis aux autorités pédagogiques de l’académie d’Aix-Marseille pour être pris en compte pour la délivrance du baccalauréat professionnel Français. C’est une première qu’il convient de souligner.

Bien sûr, ces résultats s’appuient sur de patients et fructueux échanges entre les académies de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et d'Aix-Marseille. Un travail d’analyse des contenus des baccalauréats professionnels Français et Marocain a permis de dégager de très larges similarités. En effet, les métiers de cuisinier et de serveur auxquels ils préparent sont très semblables de chaque côté de la Méditerranée. De la même façon les professeurs des 2 pays ont travaillé ensemble pendant plus d’un an pour installer une confiance mutuelle et s’accorder sur les objectifs des stages, les compétences clés à développer et les critères d’évaluation des acquis d’apprentissage. Les entreprises sont pleinement associées via la définition des activités données aux stagiaires et les évaluations confiées aux tuteurs.

 

En avril 2018, ce sera aux élèves Marocains de rejoindre le lycée hôtelier de Marseille et les hôtels et restaurants Marseillais pour une période de stage organisée sur les mêmes principes.

Ce premier volet de coopération sera suivi d’autres. En 2018/2019, les élèves des baccalauréats professionnels Logistique et Maintenance industrielle suivront les pionniers du secteur de l’hôtellerie. C’est donc un système pérenne de mobilité pour la formation professionnelle qui se met rapidement en place. Les formations professionnelles supérieures de type BTS ou Technicien spécialisé pourrait à terme bénéficier de ce dispositif innovant

Plus largement, cette expérimentation qui facilite les parcours de formation à l’étranger donne aux générations futures à la fois une ouverture d’esprit nourrie d’expériences interculturelles, et des perspectives d’insertion professionnelle dépassant leur bassin d’emploi naturel. Gageons qu’elle séduira de plus en plus élèves, de formateurs et d’entreprises.

 

Les élèves au travail dans les cuisines de l’hôtel Banian Tree de Tamouda Bay

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Carte des établissements de France